On va réfléchir… On vous rappelle!

Confrère de 56 ans dans la région depuis qq mois

IDM inférieur avec  FV primaire en 2005

Désocclusion CD2, stent CYPHER 3.0x23mm

Contrôle coro en 2005 et 2006 pour douleurs. Spasme évoqué.

DAPT maintenue depuis 2005 (1 arrêt<5J pour chirurgie en 2008)

Contrôle coro 07/2016 pour malaise/oppression thoracique (ECG/tropo normaux)

Artère dystrophique (CD prox>7mm)

Resténose/sous-expansion du stent CD2?

OCT

Mal-apposition globale et surtout majeure de la moitié proximale du stent.

Artère dystrophique (diamètre distal 4mm, proximal 6mm)

frame-181-of-oct_25-07-2016-12-14-22

A priori, risque non négligeable de thrombose de stent en cas d’arrêt prolongé de la DAPT.

Proposition : dilatation au ballon NC 4.0x30mm

Long stent 4.0x32mm

Post dilatation au ballon NC 6.0mm en proximal.

Question : quelqu’un a-t-il déjà sur-dilaté un CYPHER de 3.0mm au ballon de 6.0mm?

Merci d’avance!

S. BOSLE CH Brive

 

 

5 thoughts on “On va réfléchir… On vous rappelle!”

  1. Bonsoir,

    Je n’ai jamais surdilaté un stent de 3.0 à 6,0 mais j’ai surdilaté un 2.25 à 4.0 sans pb.
    Et je ne vois pas d’autre solution. Mais je ne prendrais pas un NC mais un semi compliant assez court pour ne pas déborder de la partie non dystrophique. Et j’essaierai de la plaquer le plus possible.
    Il existe des ballons de 7 mm en Periph mais je pense qu’ils risquent d’être un peu longs.
    Dans ce contexte je ne mettrais pas de stent couvert en tous cas.

    Amitiés

    P BARNAY

  2. Bonjour Sebastien, très beau cas, très belles images…

    Il apparait que le stent a globalement une evolution très inquiétante sur l’ensemble de sa longueur. Il existe des images d’évaginations sur sa partie distale, des zones de malapposition sur sa partie distale et surtout proximale. Je pense qu’il y a vraiment un phénomène de remodelage positif majeur .
    Du coup, je suis d’accord avec toi , il y a un vrai surrisque de thrombose de stent en cas d’interruption de la DAPT. Quoique tu fasses ici, il faut essayer de conserver les 2 AAP le plus longtemps possible…
    Sur l’aspect technique , il est possible de surdilater un cypher jusqu’à 5.8 mm théoriquement si l’on se base sur les travaux sur banc de N. Foin . Il existe des BNC courts dediés coronaires de 5 ou 5.5 mm de diamètre chez Boston SCi , peut être chez Terumo aussi (Accuforce). Je proposerai une post dilatation à 4.0 sur l’ensemble du stent et un complement à 5 ou 5.5 bien poussé sur la partie proximale. Pas de stent couvert. Et une surveillance, car le phénomène de remodelage n’est pas fini chez lui…
    PS: je ne peux pas uploader ici les papiers sur les capacités de surdilatation des stents, mais je peux te les envoyer par mails si tu veux..

  3. Bonjour à tous,

    Très joli dossier avec probablement un remodelage positif majeur sur la partie proximale comme l’explique Nicolas. Un joli dossier identique d’un patient allemand nous a été présenté le we dernier au congrès du GARO par nos collègues de la Roche/yon. Il s’agissait d’un stent de 3.5 flottant dans une artère de 7mm 10 ans après.
    Après discussion les 3 stratégies évoquées avaient été :
    1- passer en dehors du stent sous contrôle OCT le plaquer à la paroi avec un autre stent éventuel type stent de périphérique. Pas simple pour lui je pense car la partie distale est encore en intraluminale
    2-passer en intra stent (contrôle OCT) et le post dilater jusqu’à la paroi (6-7mm) avec ballon semi-compliant de périph éventuellement. Il y a forcement un risque de fracture de stent mais surement mieux que ce matériel flottant.
    3-chirurgie pour pontage et ligature en aval immédiat du stent. Solution retenue pour ce patient par les allemands après retransmet dans son pays.

    Il n’y a surement pas de bonne solution mais j’avoue que j’aurais plutôt tendance à surdilater la partie distale avec un ballon de 3.5 voir 4 mm sur 15 mm environ (taille de l’artère sur l’OCT en distalité) et la partie prox jusqu’à 6mm sur 10-15mm.
    Amitiés

    Matthieu Godin

    1. Merci a tous pour vos précieux retours.
      Après avoir vu le film de coro du contrôle de 2006, le remodelage positif ne fait aucun doute avec une évolution anevrysmale de la CD prox indiscutable.
      Je pars pour une post-dilatation sous contrôle OCT +/- nouveau stenting en fonction du résultat (détricotage/fracture du stent/mailles flottantes).
      Le collègue a peu de disponibilités mais cela devrait se faire avant la fin d’année. Je vous posterai les images…
      Merci Nicolas, je veux bien la publication (sebastien.bosle@ch-brive.fr).

      Félicitations à l’équipe qui a fait de ce site un bel outil de communication!

  4. Hello Seb,
    Très beau cas en effet!! Suis bien d’accord avec les commentaires précédents, la meilleure solution reste la dilatation avec un ballon de gros diamètre plutôt compilant,
    Amicalement
    Geraud

Leave a Reply * Laissez un commentaire